rrlogowipo2  gulfstream consider it done  edr-logodunhillhermesliberty vat69

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Welcome visitor you can log in or create an account

COMPÉTITIONS INTERNATIONALES CHANTILLY

CHANTILLY - FRANCE 2017

 

FIP QUALIFICATION DU CHAMPIONNAT DU MONDE 

PROGRAMME DES QUALIFICATIONS DU CHAMPIONNAT DU MONDE FIP > CLIQUEZ-ICI 

 

PROGRAMME DU 4 MAI 

14H00 : FRANCE / ALLEMAGNE - TERRAIN N°1

15H30 : ANGLETERRE / ESPAGNE - TERRAIN HONNEUR 1

Polo de Chantilly, 1er mai 2017 - L’équipe de France masculine n’a pas fait l’entame que l’on attendait dans les play-offs du Championnat du monde de la Fédération internationale de polo. Battus d’un goal par l’Espagne, les Bleus n’ont désormais plus le droit à l’erreur s’ils veulent encore rêver du voyage en Australie.Un début de rencontre malheureux où les Espagnols ont marqué par deux fois sur une contre-attaque, c’est peut-être dans la première période que la France a perdu son match. Sur le terrain, l’équipe menée par Pierre Henri Ngoumou semblait pourtant occuper le territoire ibérique : « Mais l’Espagne est une bonne équipe, souligne le pilier français. Nous les connaissons. Nous les avions joués en Angleterre (lors des précédents play-offs, ndlr) et nous avions fait match nul. Ce sont quatre bons joueurs. Je ne pense pas que nous ayons mal joué. Nous avons souvent dominé mais nous avions du mal à concrétiser. Nous avons eu également un peu de malchance. A ce niveau-là, tout se joue à peu de chose » … Et c’est vrai que perdre 5 à 4, c’estpeu de chose, mais le résultat est là : c’est un match perdu et le « joker », le droit à une seule défaite, est déjà consommé : « Effectivement, mais rien n’est encore terminé. Mais nous ne raisonnions pas en terme de ‘joker’. L’objectif était de tout gagner. Maintenant, il va falloir battre l’Allemagne (aujourd'hui à 14H00), qui a très bien joué aujourd’hui contre l’Angleterre. A ce niveau-là, il n’y a pas d’équipe facile. Nous ne sommes ni favoris, ni outsiders, nous sommes peut-être un peu plus sous pression parce que nous jouons à domicile ».

Will Lucas, ce vieux briscardHandicap 7 au faîte de sa carrière, le Britannique Will Lucas est aujourd’hui un sexagénaire qui a plus que de beaux restes. Dans un style « à l’ancienne », le Britannique a été l’homme en vue du match Angleterre-Allemagne lundi après-midi au Polo Club de Chantilly. Dans un match indécis jusqu’à la troisième période, c’est lui qui a fait la différence en provoquant des fautes de « vieux filou » et en effectuant notamment une descente ahurissante jusqu’au goal transformé qui permettait à l’Angleterre de faire le premier break. Après, les jeunes Allemands, ont un peu perdu les pédales et s’inclinaient 7 à 4 ½ sans avoir démérité. Du très beau polo et deux adversaires « compliqués » pour lesprochaines rencontres des Bleus.

Championnat d’Europe de polo féminin. Rien n’est joué !

PROGRAMME DU 1ER CHAMPIONNAT D'EUROPE FÉMININ FIP > CLIQUEZ-ICI 

Polo Club de Chantilly, 2 mai 2017 - Si la France a brillamment dominé l’Italie et reste désormais la seule équipe invaincue de ce premier Championnat d’Europe de polo féminin de laFédération internationale de polo, il reste néanmoins un dernier pas à franchir pour atteindre la finale de dimanche… l’Angleterre.

Mais cette dernière n’est plus vraiment l’épouvantail que tout le monde pensait au début de ce tournoi. Cet après-midi, l’Allemagne a eu raison des favorites, sur un tout petit score, certes, 3 à 2 ½, mais l’Angleterre a chuté. La raison : le manque d’homogénéité de son équipe composée de deux joueuses expérimentées, Lottie Lamacraft et Lucy Coddington (h5), mais accompagnées de deux joueuses moins aguerries. Il suffisait alors de bien contrôler les deux professionnelles, ce dont les Allemandes ne se privèrent pas. L’équipe, pluséquilibrée finalement, a réalisé l’exploit et conserve toutes ses chances de passer en finale, si bien sûr, elle bat d’abord l’Italie vendredi (à14H00).

Une équipe d’Italie qui a tenu tête à la France en première période, avant de se laisser déborder par le jeu d’équipe des Bleues qui se construit au fil des rencontres : 8 à 4 pour les Françaises qui ont toutes inscrit leurs goals aujourd’hui. On pensait alors que les portes vers la finale de dimanche leur étaient ouvertes. C’était sans compter sur l’exploit des Allemandes.

Il faudra donc battre les Anglaises vendredi (à 15H30), ce qui est du domaine du ‘très possible’ si CarolineAnier et ses équipières ont bien retenu la leçon des Allemandes : bien contrôler et neutraliser les deux piliers anglaises. Une victoire signifierait donc un accès direct en finale ; une défaite conduirait les Bleues à une séance de tirs au but pour départager l’Allemagne (si elle bat l’Italie), l’Angleterre et la France qui compteraient alors chacune deux victoires et une défaite. Un scénario que ces dames veulent éviter à tout prix. Donc, il est crucial que le plus grand nombre de supporters se déplacent vendredi au Polo Club de Chantilly (à Apremont) pour pousser cette belle équipe vers cette finale tant rêvée.

Il reste encore trois autres belles journées de championnat (jeudi pour les hommes, vendredi pour lesfemmes et samedi pour les petites finales) avant les deux grandes finales de dimanche. Une journée festive où le public est attendu avec possibilité de se restaurer sur place et avec une surprise : un petit spectacle équestre signé Mario Lurashi, le cavalier-cascadeur du cinéma. 

France : Caroline Anier (3 goals), Charlotte Garaud (3), Adèle Renauldon (1) et Léa Siboni (1)

Facebook Like Button